background img

4 façons économiques de se déplacer à Paris

Métro, bus, taxi… il existe mille et une façons de se déplacer à Paris. En termes de mobilité, la capitale française n’a rien à envier aux autres localités. Les locaux comme les touristes peuvent y trouver leur bonheur. Seulement voilà, les déplacements peuvent être un poste de dépense important, surtout avec l’augmentation du prix de l’essence et des abonnements des transports en commun. Comment se déplacer dans Paris sans vous ruiner ? Si vous ne souhaitez pas utiliser le métro ou le bus, vous devrez vous tourner vers une solution plus personnelle. Pour cela, vous pourrez louer une moto ou un scooter, penser au covoiturage, passer à la voiture électrique ou adopter la trottinette.

Louez une moto ou un scooter dans Paris

Ce n’est plus un secret, la circulation à Paris est assez, voire très dense. Paris serait la deuxième ville la plus embouteillée au monde. Un automobiliste parisien passerait en moyenne près de 140 heures dans les bouchons. Si on n’a d’autres choix que de se déplacer avec un véhicule à moteur, la moto est la solution adéquate. Pratique, peu polluante et surtout économique, la moto ou le scooter est le moyen de transport par excellence à Paris. Ils permettent de se faufiler entre les voitures et d’éviter les embouteillages.

A lire également : Le taxi conventionné : un moyen de transport remboursé

Pour acquérir un deux-roues, il faudra y mettre le prix. Avant de profiter de tous ses avantages, vous devrez investir une petite somme d’argent, de l’achat à l’entretien. Selon le modèle, une moto peut coûter jusqu’à 17 000 euros. À cela, il faudra compter les frais d’entretien et la paperasse. Pour vous désencombrer de ces dépenses, pourquoi ne pas penser à la location ? Pour ce faire, optez pour la location de moto sur Paris avec Club Scooter par exemple pour réduire vos coûts de déplacements. En vous tournant vers la location, vous trouverez une large gamme de deux-roues, avec différents modèles tels que la BMW R 1250 GS ou la HONDA Africa Twin.

Location de moto

A lire en complément : Quel est le quad le plus fiable ?

Pour louer un scooter ou une moto, il vous suffit de vous rendre auprès d’une entreprise de location. Choisissez une catégorie de véhicule (scooter, maxi-scooter, moto trail), puis le modèle. Selon les agences, les conditions de location et les tarifs varieront. Certaines proposent différents packs adaptés aux besoins de chacun. Généralement, vous pourrez disposer d’une offre comprenant la location du véhicule avec tous les équipements nécessaires (casque, gants, tablier…). À cela s’ajoutent l’assurance, l’entretien et même les formalités administratives. En louant une moto, tout ce que vous aurez à faire est alors de rouler. L’entreprise de location fait le reste. Votre seule dépense sera ainsi le prix de la location et le carburant. Vous aurez le choix entre une location de courte ou de longue durée. En moyenne, le tarif est de 45 euros journaliers. Il est dégressif en fonction de la durée de location.

Adoptez le covoiturage pour circuler dans la capitale

Le covoiturage est une pratique apparue en France vers la fin des années 90. Il a connu un fort essor à partir de 2011, notamment grâce à BlaBlaCar. Le covoiturage est une variante de l’autostop. Au lieu de montrer son pouce pour pouvoir monter en voiture avec une personne inconnue, il suffit de réserver sa place. L’idée du covoiturage est de partager les frais d’un trajet avec plusieurs personnes. Le voyage est alors plus rentable que si vous vous déplaciez seul avec votre voiture. Aujourd’hui, plus de 900 000 personnes se déplacent quotidiennement en covoiturage.

La pratique plaît avant tout parce qu’elle est économique, aussi bien pour le conducteur que pour les voyageurs. Carburant, péages, commission de la plateforme, etc., seront divisés entre eux. Une personne qui doit aller au travail quotidiennement en voiture gagnerait alors énormément à faire du covoiturage. Elle peut voir ses dépenses divisées par 4 ou 5, selon les modalités du covoiturage.

Il en est de même pour une personne qui doit prendre les transports en commun tous les jours. Non seulement elle réalise des économies, mais elle évite les retards et les grèves du transport en tout genre. Au final, tout le monde est gagnant. Par ailleurs, le covoiturage permet de réduire le nombre de voitures qui circulent sur les routes. La solution participe ainsi à la diminution des embouteillages. Elle contribue également à la réduction de la pollution de l’air. Moins il y a de voitures, moins il y a d’émission de CO2. Pour une ville dynamique comme Paris, c’est un petit geste qui compte.

Pour faire du covoiturage, vous avez la possibilité de vous inscrire sur des plateformes spécifiques. Vous pouvez également lancer des annonces sur les réseaux. Dans le premier cas, la plateforme mettra en relation les conducteurs et les passagers. En échange, elle prendra une commission. Il suffit de s’inscrire, d’indiquer son trajet et le site se chargera de rediriger les passagers vers l’annonce qui leur correspond. Au conducteur et aux passagers de s’organiser pour le ramassage. Pour les petits trajets, il y a le « court-voiturage », qui part du même principe, mais sur de petites distances.

Achetez une voiture électrique

Si vous ne pouvez pas vous passer de voiture pour vos déplacements à Paris, pourquoi ne pas opter pour l’électrique ? Le plus souvent présentée comme une solution écologique, la voiture électrique est aussi source d’économie considérable. Pour toutes ces raisons, son utilisation est très encouragée, surtout à Paris.

Pour un automobiliste, le premier atout qu’il verra chez une voiture électrique est sans nul doute l’économie en carburant. La consommation d’énergie dépendra du type de véhicule et du nombre de kilomètres parcourus. Toutefois, on peut dire que l’électricité coûte 4 fois moins que l’essence. En moyenne, une voiture électrique consomme entre 12 à 20 kWh/100 km. Le coût de la recharge d’une batterie varie entre 2,4 à 3,9 euros en heure pleine et 1,4 à 2,4 euros en heure creuse. C’est 4 fois moins que le prix de l’essence qui tourne autour de 8 euros les 100 km. On peut déjà voir le fossé qu’il y a entre une voiture électrique et une voiture thermique. L’économie sera d’autant plus palpable si vous avez l’habitude de faire de grandes distances. Il est possible de faire près de 900 euros d’économie.

Néanmoins, une voiture électrique n’est pas donnée. Elle coûte à partir de 20 000 euros et peut aller jusqu’à 100 000 euros, voire plus. Un critère qui peut freiner bon nombre d’entre nous. Cependant, afin d’inciter les automobilistes à davantage se tourner vers l’électrique, des aides financières à la mobilité ont été créées. Ajoutées à cela, une exonération de la taxe sur les véhicules de société et une déduction fiscale plafonnée à 30 000 euros.

Par ailleurs, en utilisant une voiture électrique, vous n’aurez plus de souci de stationnement. Avec le droit de stationnement basse émission, une voiture électrique peut se garer gratuitement sur les places dédiées. Enfin, n’ayez crainte, vous pourrez recharger votre auto à tout moment à Paris. Le gouvernement ayant déployé un arsenal de mesures pour lutter contre la pollution, les bornes de recharge ne manquent pas. Il y a notamment Autolib, le premier réseau d’autopartage de la mairie de Paris, qui met à disposition près de 200 stations de recharge.

Voiture électrique Paris

La trottinette électrique pour les petites distances

À Paris, on ne se déplace pas uniquement en voiture ou à moto. La ville permet l’usage d’autres moyens de transport qui s’avèrent plus économiques que la voiture ou même la moto.

Il y a notamment la trottinette électrique, aussi appelée gyroroue. Oui, il est possible de se rendre au travail à trottinette. C’est d’ailleurs une solution très pratique, que l’on soit en costume-cravate ou en jean. Légère et facile à piloter, elle permet de se déplacer sans encombre sur de petites distances. Si votre bureau se trouve à proximité de votre domicile, la trottinette électrique sera une très bonne alternative au scooter ou à la marche. Contrairement aux trottinettes classiques de notre enfance, vous n’aurez pas besoin de pousser avec un pied pour avancer. Il suffit de mettre en marche l’engin et vous montez dessus comme sur un scooter.

Étant électrique, la trottinette fonctionne avec une batterie rechargeable. Les bornes de recharge étant nombreuses à Paris, vous n’aurez aucun mal à faire le plein durant vos heures de travail. Il existe même des modèles pliables que vous pourrez emporter et charger dans votre bureau.

Se déplacer en trottinette électrique est loin d’être coûteux. Pour en acquérir une, il faudra débourser entre 150 à 4 000 euros selon le modèle. L’avantage avec ce type d’engin est qu’il n’a pas besoin de beaucoup d’entretien. Il faudra de temps en temps vérifier l’état de la batterie, des pneus et des freins. Vos seules dépenses seront le coût de la recharge, chez vous ou sur une borne de recharge. Il est également possible d’utiliser les trottinettes en libre-service. De nombreuses entreprises surfent sur cette vague actuellement. Elles proposent généralement des tarifs de 1h, 1h30, 2h, 3h ou toute la journée. Le prix de la location varie en fonction des prestataires, mais en moyenne, il tourne autour de 10 à 13 euros l’heure.

Attention, l’usage de trottinette électrique est réglementé par la loi. Il est interdit de rouler sur les trottoirs en trottinette électrique. Il faudra emprunter les pistes cyclables et selon les villes, sur les chaussées où la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h. Une trottinette électrique ne peut dépasser les 25 km/h. Un seul passager est admis sur une trottinette et celui-ci devra porter un casque. S’il roule de nuit, le port d’un gilet rétro-réfléchissant est obligatoire.

Catégories de l'article :
Transport