background img

Achat d’une moto d’occasion : tout ce que vous devez savoir

moto d’occasion

Quand votre budget ne vous permet pas de prendre une moto neuve, vous êtes tourné vers les motos d’occasion. Cependant, il est bon de connaître certaines choses afin de ne pas vous faire arnaquer. Qu’est-ce qu’il faut connaître sur l’achat d’une moto d’occasion ? Éléments de réponse.

Les premières vérifications d’usage

Les premières vérifications sont banales, mais sont d’une grande importance lors de l’achat de la moto d’occasion.

A lire également : Où acheter des produits Honda ?

Vérifier la conformité de la description vue sur l’annonce

Malheureusement, l’état des motos ne reflète pas toujours la description que vous avez lue sur l’annonce. Certaines erreurs sont volontaires et d’autres ne le sont pas.

De toute façon, selon la loi, une annonce engage celui qui l’a postée donc le vendeur. Alors, toutes les différences qu’il y a entre la moto et sa description sont prises comme une publicité mensongère.

Lire également : Quel est le prix d’une assurance pour un scooter ?

L’état de la moto en général

Attention aux maniaques du polish qui dissimulent les traces de fuites ou de chute. Les coûts pour faire la réparation vous reviendraient cher si l’état de la moto n’est pas bon.

Pour cela, il faudra vérifier la carrosserie de la moto. Vous pouvez utiliser la lumière artificielle pour déceler les pièces de la carrosserie qui sont repeintes à l’identique de l’original.

Si vous faites attention, vous remarquerez les traces de réparation sur les parties non apparentes telles que les caches latérales. Vous pouvez prendre appui sur cela pour débattre du prix avec le vendeur.

Contrôler la corrosion et les pneus

Vous devez aussi voir l’état du tuyau d’échappement et contrôler si ce dernier n’est pas corrodé à l’extérieur. Si tel est le cas, il le sera aussi à l’intérieur. Souvent, la corrosion commence à l’intérieur des pots. Cela implique que les chicanes seront peut-être usées.

Vous devez avoir un œil sur les collecteurs qui sont cachés par les carénages, mais qui sont dans la plupart du temps attaqué. La vente d’une moto avec un tuyau d’échappement racing est interdite ; exigez un pot d’échappement qui est homologué lors de l’achat.

Concernant les pneus, votre moto doit être en mesure de prendre la route sans que les pneus ne constituent pas pour vous des frais annexes. Alors, vous deviez vérifier la profondeur des sculptures des pneus. La profondeur minimale légale est 1 mm pour les motos. Ne vous laissez pas avoir par les bons parleurs.

Passer à une vérification approfondie de la moto

Après avoir fait une vérification d’usage de la moto, vous devez vérifier la qualité du moteur et celle des autres éléments.

Contrôler le moteur

Le contrôle de l’état du moteur demande de le chauffer. Pour cela, il faut regarder l’ensemble des visseries qui sont sur la moto afin de passer à l’essai. Avant de prendre la route, n’oubliez pas de vérifier le niveau d’huile.

Tournez la clé et mettez la moto en marche vous-même et restez attentif à tout bruit. Les voyants doivent s’allumer lorsque vous mettez le contact. Si vous constatez que le moteur hésite à démarrer ou si vous remarquez un claquement sinistre, laissez tomber la moto.

Vérifier les roues de la moto

Pour vérifier les roues de la moto, choisissez juste un repère fixe avec lequel vous serez en mesure de faire l’estimation du voile des jantes. Ensuite, il faut faire tourner les roues dans le vide près d’un repère afin de voir les ronds latéraux. Ne laissez passer aucune trace de choc.

Vérifiez les rayons et faites retendre ceux qui émettent un bruit grave. L’alignement des roues doit aussi être vérifié et sera fait avec une ficelle tendue. Gardez à l’esprit que les pneus avant et arrière n’ont pas la même largeur.

Les documents à vérifier avant d’acheter une moto d’occasion

Lorsque vous aurez tout vérifié sur la moto et que vous serez satisfait, il faudra vous assurer que les papiers de la moto sont à jour. Cela vous gardera à l’abri d’éventuels conflits. Alors, la carte grise doit être en normes et vous allez voir la facture d’achat. Le nom de votre vendeur doit être le nom qui figure sur la facture.

À défaut, il doit être capable de vous montrer un document qui justifie qu’il est le propriétaire de la moto. Quand vous allez vouloir signer le certificat de vente, le vendeur doit vous remettre un certificat de non-gage, une fiche technique. Il doit vous transmettre aussi le carnet d’entretien de la moto ainsi que les différentes trousses à outils et toutes les clés de la moto.

Catégories de l'article :
Moto