background img

Où puis-je trouver la puissance fiscale d’une carte d’immatriculation belge ?

Dans plusieurs pays européens, il est important de disposer de votre carte grise si vous êtes propriétaire de la voiture motorisée. Sur cette carte, figure le plus souvent la puissance fiscale du véhicule qui n’est pas facile à trouver. La difficulté est de plus en plus flagrante lorsqu’il s’agit d’une carde grise belge. Où trouver la puissance fiscale d’une carte d’immatriculation belge ? La réponse dans cet article.

La carte grise belge : de quoi s’agit-il concrètement ?

On désigne par carte grise belge, un certificat d’immatriculation. Elle est encore appelée CIM en Belgique. Qu’il s’agisse de la France ou de la Belgique, la carte grise est un document que tout propriétaire de voiture ou de véhicule motorisé se doit disposer. En plus de facilité l’identification du véhicule et de son propriétaire, la carte grise belge est unique pour chaque véhicule. Elle est susceptible de contenir une panoplie d’information ayant rapport à la voiture. Il s’agit le plus souvent du numéro d’immatriculation de la voiture, de sa marque et du son modèle.

A lire aussi : Perte de la carte grise : que faire ?

Sur la carte grise belge, vous pouvez également trouver les informations telles que la puissance fiscale, le carburant ou la source d’énergie de l’engin. C’est bien la carte grise qui vous informe aussi sur l’année de la mise en circulation de la  voiture et surtout de l’identité complète son propriétaire.

En quoi consiste la puissance fiscale en Belgique

Depuis près d’une décennie, les cartes grises qui sont délivrées en format européen portent le nom de certificat d’immatriculation. Par ailleurs, en France et en Belgique, la puissance fiscale d’une voiture se calcule par rapport à la puissance-moteur du véhicule en chevaux-vapeur en Kilowatts. L’avantage est que cette information a pour fonction de favoriser le calcul de la taxe à verser lors de l’immatriculation de votre véhicule.

Lire également : Les procédures pour changer l’adresse de sa carte grise

Notons qu’en Belgique même, ladite taxe varie selon la région où vous vous trouvez. Du coup, si vous êtes à Bruxelles ou en Wallonne, par exemple, vous n’aurez pas à payer le même montant que ceux qui se situent dans d’autres régions. Dans cette région, en effet, le coût de la taxe pour mettre en circulation une voiture est calculé en fonction de la puissance du moteur. Par contre, lorsque vous vous trouvez dans la région de flamande, les choses se complique un tant soin peu. Le calcul de la taxe dépend de plusieurs facteurs dont le type de véhicule.

Où trouver la puissance fiscale sur une carte grise belge ?

Sachez-le. La puissance fiscale n’est pas affichée pas sur la carte grise belge. En revanche, Il existe sur ladite carte grise, deux colonnes bien distinctes qui favorisent le calcul de la puissance fiscale. Notons aussi que dans le système belge, la puissance fiscale est le plus souvent calculée en tenant compte de la cylindrée qui est en cm3. Elle est aussi calculée à partir de la puissance-moteur  de la voiture que l’on exprime en kilowatt.

Pour trouver le nombre de cylindrée de votre voiture en cm3, il vous faut regarder sur votre carte grise belge dans la case Cylindrée P1. La puissance en Kilowatt quand à elle se situe toujours sur la carte grise Belge dans la case intitulée Puissance P2, juste à proximité de la case intitulée P1.

Comment faire le calcul de la puissance fiscale pour un véhicule belge ?

En outre, c’est le calcul de la puissance fiscale qui pourra servir à l’établissement du prix de la taxe de mise en circulation de votre voiture. Pour un calcul plus optimal, il faudra faire la conversion de la puissance en Kilowatt (Kw) en chevaux-vapeur (CV). Connaitre la puissance fiscale en CV revient donc à prendre en compte le nombre de cylindrées dans la colonne P1 sur votre carte grise belge. Il faudra ensuite calculer le nombre de CV en considérant des tranches de 200 cm3.

Il vous faut, par contre éviter de calculer le prix d’une carte grise. Ceci en raison du fait que le coût du cheval fiscal est variable selon les régions. Dans ce contexte, il faudra aussi tenir compte des différentes exonérations et réductions qui sont multiples.

Catégories de l'article :
Administratif