Comment bien choisir son scooter ?

Le scooter est un moyen de transport à deux roues au même titre que la moto. Toutefois, il est plus facile à conduire parce qu’il faut juste utiliser les poignées pour freiner et accélérer. C’est donc le deux-roues qu’il vous faut si vous ne voulez pas vous soucier d’avoir à changer constamment les vitesses de la moto. Pour faire le choix d’un scooter, de nombreux paramètres doivent être pris en compte. Le choix de votre scooter repose sur les différents modèles, la motorisation et les options de personnalisation.

A voir aussi : Assurances Hervé Clavel, notre avis sur cette assurance auto

Les différents types de scooters disponibles sur le marché 

Il existe principalement quatre types de scooters : le scooter 125 à plancher plat, le maxi-scooter, le scooter électrique, le scooter à trois roues et le scooter à quatre roues.

·        Le scooter 125 à plancher plat

C’est l’un des scooters adapté pour une utilisation au quotidien aussi bien à la campagne qu’en pleine ville. Il dispose d’un vide-poches utile pour mettre une bouteille d’eau ainsi que d’un coffre de rangement sous le siège pour ranger le casque et d’autres affaires. Généralement équipé d’une injection, ce deux-roues à plancher plat consomme à partir de 2,5 l aux 100Km.

A découvrir également : DS 7 Crossback : 100% premium

·        Le Maxi-Scooter

Ce scooter est un modèle plus imposant qui dispose d’une grosse cylindrée avec une puissance équivalente. Le maxi-scooter est en effet un deux-roues qui garantit une meilleure protection contre le froid et la pluie. Il est adapté pour les déplacements en milieu urbain. C’est donc un engin très pratique pour un usage quotidien. Le modèle le plus puissant sur le marché est l’Aprilia SRV avec 850 Cm3 qui peut atteindre une vitesse maximale de 200 km/h.

·        Le scooter électrique

Disponible depuis les années 2000, ce modèle est équipé d’un moteur électrique alimenté par des batteries. Assez répandu en Asie, les scooters électriques ont du mal à susciter l’engouement auprès des motocyclistes de l’occident.

·        Le scooter à trois roues

Pouvant être pendulaires ou non inclinable, cet engin à trois roues peut disposer de deux roues soit à l’avant ou à l’arrière. La présence des deux roues à l’avant augmente l’adhérence alors que la présence des deux roues à l’arrière permet de maintenir la rectitude de l’appareil.

·        Le scooter à quatre roues

Nouveau modèle lancé par la marque suisse Quadro, il dispose de quatre roues inclinables. C’est une auto dont l’écartement supérieur du train avant est de 460 mm afin que les deux roues arrière soient considérées comme uniques.

Quelle motorisation pour quel scooter ?

La motorisation détermine le modèle de scooters que vous pouvez conduire en fonction de votre permis.

  • Si vous êtes titulaire d’un Brevet de Sécurité routière et de l’Attestation scolaire de Sécurité routière, vous pouvez conduire un modèle de 50 cm3.
  • Si vous êtes titulaire d’un permis B d’une ancienneté de deux ans, vous pouvez conduire les scooters d’une cylindrée inférieure ou égale à 125 cm 3. Les scooters à trois roues de cylindrée 50 cm3 avec une vitesse maximale de 45 km/h et un poids à vide inférieur à 1000 kilos peuvent également vous convenir.
  • Si vous êtes titulaire du permis A, vous pouvez par contre conduire un maxi-scooter.

Les options de personnalisation de votre scooter

Outre le coffre de rangement sous le siège, vous pouvez considérer d’autres options telles que :

  • un tablier pour la protection contre la pluie,
  • une prise téléphone,
  • des poignées chauffantes
  • ainsi qu’un pare-brise pour faire face aux intempéries