background img

Réussir vos examens de chauffeur de taxi dans le Val-de-Marne

Malgré la concurrence avec les VTC, les taxis restent des moyens de déplacement incontournables. Contrairement à un VTC qui se réserve en ligne ou par téléphone, le taxi peut être intercepté dans les rues. Ce n’est pas la clientèle qui manque, alors comment devenir chauffeur de taxi dans le Val-de-Marne ?

La formation : fortement recommandée

A lire également : Transport : les raisons de disposer de ses propres équipements de lavage

Avant de décider de ne pas passer par une Formation pour taxi dans le Val-de-Marne, ayez d’abord connaissance de ce qui vous attend aux examens. Force est de constater que les épreuves théoriques et pratiques pour devenir un chauffeur de taxi sont plus ou moins complexes.

Pour les réussir, des connaissances générales en culture et tourisme et en gestion, en plus des réglementations sur l’activité de taxi en France sont requises. En plus, vous devez également connaître les différentes règles se rapportant à la sécurité routière.

A voir aussi : Les astuces pour être performant lors de sa simulation d'examen de code de la route

Votre maîtrise du français et de l’anglais doit aussi être évaluée. Enfin, à la fin de l’épreuve pratique de mise en situation de conduite de 20 minutes, votre rapport avec le client sera évalué. Il va de soi que vous devez connaître le territoire comme votre poche.

La formation pour devenir chauffeur de taxi peut constituer un investissement relativement élevé. Cela peut toucher les 1500€ selon les centres de formation. Heureusement, vous pouvez financer la formation par votre compte CPF. Si vous n’êtes pas salarié, bénéficiez des aides financières que vous pouvez obtenir par le biais de Pôle Emploi.

Les conditions d’obtention d’une carte professionnelle

Pour exercer le métier de chauffeur de taxi dans le Val-de-Marne, il faut que vous ayez en votre possession une carte professionnelle et une licence de taxi. Pour obtenir la carte professionnelle, vous devez remplir quelques conditions préalables.

Un permis B non probatoire

Détenir un permis B datant de plus de 3 ans est la première condition. Si vous avez suivi une formation particulière, la période probatoire du permis peut être raccourcie à 2 ans.

Une visite médicale

Vous devez obtenir un certificat d’aptitude médicale pour effectuer le métier de chauffeur de taxi. Seul un médecin agréé de la préfecture du Val-de-Marne a l’habilité de vous fournir cette attestation.

Formation en secourisme

Comme diplôme, vous devez avoir un brevet de secourisme PSC1 obtenu depuis au moins 2 ans.

Condition d’honorabilité

Le bulletin n°2 de votre casier judiciaire ne doit contenir aucune mention – ni emprisonnement ni retrait de points sur le permis.

Certificat d’aptitude professionnelle

Réussite des épreuves de l’examen pour le certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi (CCPCT).

À propos de la licence Taxi

L’autorisation de stationner ADS ou licence de taxi peut s’obtenir après que vous ayez obtenu votre carte professionnelle. Vous pouvez obtenir une licence taxi de trois façons : déposer une demande à votre mairie, en acheter ou en louer une. La liste d’attente peut être longue à la mairie, mais la licence y est gratuite. Le prix d’une licence d’un autre taxi oscille dans les 160 000€. Pour en louer une, vous devez compter dans les 450€ par mois environ.

Les différentes épreuves de l’examen de chauffeur de taxi

Pour obtenir votre carte professionnelle de chauffeur de taxi dans le Val-de-Marne, vous devez passer différentes épreuves. La première étape est l’épreuve théorique générale, qui consiste en un questionnaire à choix multiples portant sur la sécurité routière, la réglementation et les règles du métier. Vous disposez d’une heure pour répondre aux 40 questions.

La seconde épreuve est l’épreuve pratique hors circulation. Elle permet d’évaluer vos connaissances techniques et votre capacité à réaliser différents gestes liés au transport des personnes en véhicule léger. Cette partie comporte plusieurs sous-épreuves comme le contrôle technique du véhicule ou encore une série de manœuvres spécifiques (stationnement avant/arrière avec ou sans remorque…).

La dernière épreuve est l’évaluation pratique en circulation urbaine qui porte sur vos capacités à conduire un taxi dans des conditions réelles de trafic : respect des limitations de vitesse et des panneaux signalétiques, qualité du freinage et gestion efficace des situations critiques telles que les stations par exemple.

Une fois ces trois épreuves réussies et après avoir satisfait toutes les autres conditions requises • notamment concernant la moralité ou encore l’aptitude physique • vous obtenez alors votre carte professionnelle préfectorale nécessaire pour exercer le métier dans le département concerné.

Conseils pour bien se préparer à l’examen de chauffeur de taxi dans le Val-de-Marne

Passer l’examen de chauffeur de taxi dans le Val-de-Marne peut s’avérer être une expérience stressante pour certains candidats. Il existe des méthodes efficaces pour bien se préparer et maximiser ses chances de réussite.

Concernant l’évaluation pratique en circulation urbaine, une bonne connaissance du réseau routier local est essentielle, ainsi qu’une expérience significative en tant que conducteur professionnel, permettant notamment d’avoir développé son sens aiguisé de l’observation afin d’anticiper au mieux les situations dangereuses potentielles.

Vous devez demander conseil auprès de personnes ayant déjà passé cette étape importante. Comme souvent dans ce type d’épreuve, mais surtout vu le contexte actuel sanitaire toujours très présent ces derniers temps, la confiance en soi reste un élément clé pour appréhender positivement cet examen.

Catégories de l'article :
Transport