background img

Transition vers l’éco-mobilité : le rôle-clé des petits véhicules électriques

L’éco-mobilité est un terme qui est apparu avec le développement durable et l’économie responsable. On la présente souvent avec la mobilité électrique, notamment avec les véhicules électriques. Dans cet article, découvrons ce que les petits véhicules électriques peuvent apporter pour entrer dans l’éco-mobilité. Par la même occasion, nous allons également vous présenter les avantages de ces véhicules de nouveau genre.

L’éco-mobilité, kesako ?

C’est un terme qu’on entend de plus en plus, mais un bon nombre d’entre nous ne le connaît pas vraiment. On peut définir l’éco-mobilité par l’ensemble des modes de transports qui sont moins préjudiciables à l’environnement. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’on appelle aussi l’éco-mobilité la mobilité durable.

A lire également : Carburant F1 : composition et spécificités pour la Formule 1

De par cette définition, on peut comprendre qu’être éco-mobile, c’est utiliser les modes de transport propres et/ou écoresponsables. Ceci dit, il y a mille et une façons pour être éco-mobile. On peut penser au covoiturage et à l’utilisation des transports en commun, mais aussi avoir recours au vélo, à la trottinette ou à la voiture électrique.  

Les voitures électriques, un virage vers l’éco-mobilité

Pédaler le vélo pour aller au travail est une solution de mobilité plus respectueuse de l’environnement. Seulement, ce n’est pas vraiment pratique, d’autant plus si on a des enfants et qu’on doit les déposer à l’école avant de rejoindre le bureau. C’est bien là que la voiture électrique se présente comme l’alternative idéale. 

A voir aussi : Rennes : comment le stationnement affecte la circulation

Le saviez-vous ? En France, c’est au secteur du transport qu’on attribue la moitié des émissions de gaz à effet de serre et la majorité des émissions est induite par les voitures roulant au carburant fossile. Pour réduire ces émissions de GES et d’autres polluants atmosphériques, la voiture électrique est une solution efficace. En passant à une voiture électrique, on peut espérer faire baisser jusqu’à 70% de l’empreinte carbone.

Offrez-vous un petit véhicule électrique

Si on se penche sur le prix de vente d’une voiture neuve essence ou diesel et sur celui d’une voiture électrique, il n’y a pas photo : la voiture électrique est plus chère. Notez toutefois que certains modèles de véhicules électriques comme la voiture sans permis électrique sont plus accessibles. Il ne faut pas non plus oublier que la mobilité électrique est particulièrement soutenue par l’Etat. Pour l’acquisition d’une voiture électrique, vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion et du bonus écologique. L’achat de cette voiture électrique, même si elle représente un certain montant, devrait être considéré comme un investissement. À l’utilisation, elle est moins onéreuse à entretenir et à assurer. Le coût de la recharge est aussi inférieur au coût de l’essence et du diesel.

Pour les citadins, un petit véhicule électrique est aussi plus attrayant dans une circulation dense. Avec lui, on peut se glisser facilement dans les petites ruelles pour éviter les bouchons. La recherche d’une place de stationnement ne sera pas non plus un défi. On ne le dit pas souvent aussi, mais la voiture électrique est plus confortable à conduire de par sa réactivité et son silence.

De plus en plus de véhicules électriques dans le paysage automobile français

De leur côté, les constructeurs s’activent à diversifier leur catalogue en y ajoutant de nombreux modèles de véhicules électriques. Cependant, beaucoup restent réticents par rapport à la voiture électrique. Est-ce votre cas ? Ces statistiques peuvent alors vous faire changer d’avis et vous convaincre que ces nouveaux véhicules offrent une grande satisfaction auprès des automobilistes.

Entre 2019 et 2020, le nombre de véhicules électriques immatriculés en France a tout simplement explosé. On est passé de 42 000 véhicules électriques immatriculés en 2019 à plus de 107 000 en 2020. La hausse s’est poursuivie pour l’année suivante avec plus de 303 000 nouvelles voitures électriques immatriculées pour l’année 2021. Les chiffres augmentent encore et le nombre de nouveaux véhicules électriques immatriculés pour 2022 dépasse le cap des 450 000. Pour les années à venir, les ventes de ces voitures vont encore être en augmentation. 

Catégories de l'article :
Transport