background img

LLD ou LOA : que choisir pour sa flotte de vehicules ?

C’est une guerre sans merci que se livrent ces deux modèles depuis plusieurs années. En effet, le leasing possède deux modèles bien spécifiques qui possèdent, tous deux, des avantages et des inconvénients. Dans cet article, aujourd’hui, nous avons décidé de vous aider en vous parlant de ces deux modèles plus spécialement. Vous allez le voir, les deux peuvent être intéressants pour votre entreprise. De surcroît, nous vous déconseillons fortement l’achat de véhicules pour la constitution d’un parc automobile et nous vous conseillons fortement la location de celles-ci, car ce modèle reste le plus avantageux, quoi qu’il arrive. 

Le LLD : une location longue durée très avantageuse

Pour commencer, il est important de parler du modèle le plus connu et certainement le plus prisé des deux : la LLD ou location longue durée. Concrètement, il s’agit donc d’un contrat de location classique avec lequel vous allez pouvoir jouir d’un véhicule neuf pendant plusieurs mois, avec un contrat qui peut s’étaler de 24 à 36 mois. Ce contrat est rédigé entre les deux parties, le bailleur et le souscripteur. Des clauses de contrats spécifiques peuvent même être conclues entre les deux parties. 

A lire en complément : 4 accessoires pour l'habitacle de votre voiture de circuit

Quoi qu’il en soit, il va être important, surtout, de s’attarder en détail sur les nombreux avantages de ce modèle. Premièrement, le contrat de LLD permet un grand nombre d’aspects qui ne sont pas présents dans l’achat ou dans le LOA. Dans les contrats de location à longue durée, vous allez pouvoir retrouver un aspect très intéressant : à la fin de votre contrat, il vous sera proposé de changer de véhicule, sans changement de tarif. En clair, vous allez pouvoir, à la fin de votre contrat, récupérer un véhicule neuf au même prix que celui que vous payez déjà. Cela permet donc d’avoir toujours un véhicule de qualité et neuf.

 

A découvrir également : Concessionnaires auto : améliorez votre approche commerciale

Autre avantage important, les garanties. En effet, avec la LLD, vous bénéficierez d’un grand nombre d’avantages, que cela soit dans le cadre de l’entretien de votre véhicule ou encore sur les réparations qui pourront être faites. Attention néanmoins, ce véhicule ne vous appartient pas et devra donc être rendu à la fin de votre contrat. Couplé avec une carte carburant que vous allez pouvoir trouver sur ce site internet, vous pourrez aisément créer une flotte automobile bien gérée et très peu coûteuse.

Le LOA : une option d’achat pour aller plus loin

La grande différence entre le modèle que nous venons de vous présenter et celui que nous allons vous présenter réside dans le modèle économique et dans la finalité du contrat. Comme nous venons de vous le dire, la LLD vous propose un autre véhicule de même valeur. À l’inverse, le LOA vous suggère d’acheter le véhicule que vous avez loué pendant plusieurs mois. Attention, bien sûr, son prix sera nettement réduit puisqu’il s’agit simplement d’un crédit-bail. Concrètement, chaque mois que vous payez réduit le prix total de votre véhicule à la fin de votre contrat.

Cela peut donc vous permettre de constituer rapidement une flotte automobile et également d’améliorer la gestion globale de votre flotte.

Les critères à prendre en compte pour faire son choix

Lorsqu’il s’agit de choisir entre la LLD et le LOA pour sa flotte de véhicules, les entreprises sont souvent confrontées à un dilemme. En effet, ces deux options de location offrent des avantages et des inconvénients différents.

La LLD, ou Location Longue Durée, permet à l’entreprise de louer un véhicule sur une période prolongée, généralement de 2 à 5 ans. Pendant cette période, l’entreprise paie un loyer mensuel fixe qui inclut l’entretien, l’assurance et l’assistance routière. À la fin du contrat, l’entreprise rend simplement le véhicule au loueur, sans avoir à se soucier de sa revente.

Le LOA, ou Location avec Option d’Achat, fonctionne de manière similaire à la LLD, mais offre la possibilité à l’entreprise d’acheter le véhicule à la fin du contrat. Pendant la durée du contrat, l’entreprise paie également un loyer mensuel, mais une partie de ce loyer est mise de côté pour constituer une option d’achat. À la fin du contrat, l’entreprise peut décider d’acheter le véhicule en payant le montant résiduel convenu à l’avance.

Il est primordial de prendre en compte plusieurs critères avant de faire son choix. Tout d’abord, il faut évaluer les besoins de l’entreprise en termes de flotte de véhicules. Si celle-ci a besoin de renouveler régulièrement sa flotte, la LLD peut être une option intéressante, car elle permet de bénéficier de véhicules neufs sans avoir à se soucier de leur revente. En revanche, si l’entreprise souhaite garder les véhicules sur le long terme, le LOA peut être plus avantageux, car il offre la possibilité de les acquérir à la fin du contrat.

De plus, il faut également prendre en compte les contraintes budgétaires de l’entreprise. La LLD offre un loyer mensuel fixe, ce qui permet une meilleure gestion de trésorerie. En revanche, le LOA peut être plus coûteux à court terme en raison du montant résiduel à payer à la fin du contrat.

Enfin, il est recommandé de comparer les offres des différents loueurs avant de prendre une décision. Les tarifs et les services proposés peuvent varier d’un loueur à l’autre, il est donc important de faire jouer la concurrence.

Les avantages et inconvénients de chaque solution

Les avantages et les inconvénients de chaque solution doivent être soigneusement pesés pour prendre une décision éclairée. La LLD présente plusieurs atouts indéniables. Elle permet à l’entreprise de bénéficier de véhicules neufs, sans avoir à débourser un montant important lors de l’acquisition. Les frais d’entretien et d’assurance sont inclus dans le loyer mensuel fixe, ce qui simplifie la gestion budgétaire.

La LLD comporte aussi quelques inconvénients. Par exemple, la durée du contrat est souvent assez longue et il peut être difficile pour l’entreprise de s’en libérer en cas de changement ou de réduction des besoins en flotte. Si le kilométrage prévu au départ est dépassé, des pénalités peuvent s’appliquer.

Quant au LOA, il offre un avantage majeur : la possibilité d’accéder à la propriété du véhicule à la fin du contrat moyennant le paiement du montant résiduel prédéfini. Cela peut être particulièrement intéressant si l’entreprise souhaite garder ses véhicules sur le long terme ou les revendre ultérieurement pour récupérer une partie de leur valeur marchande.

Toutefois, le LOA a aussi certains inconvénients qu’il faut considérer attentivement. Le coût global peut être plus élevé que celui d’une acquisition directe puisque des intérêts sont généralement appliqués sur le montant résiduel. Si l’on décide finalement de ne pas acheter le véhicule à la fin du contrat, il faudra rendre les clés au loueur sans aucune contrepartie financière.

Il faut noter que le choix entre la LLD et le LOA peut varier en fonction des spécificités de chaque entreprise. Par exemple, certaines entreprises préféreront la flexibilité offerte par la LLD afin de s’adapter rapidement aux fluctuations de leur activité, tandis que d’autres privilégieront le LOA pour profiter des avantages à plus long terme.

Choisir entre la LLD et le LOA pour sa flotte de véhicules est une décision complexe qui dépendra des besoins spécifiques et des contraintes.

Catégories de l'article :
Voiture