background img

Restauration de 2CV: découvrez toutes les étapes pour une restauration réussie avant la vente

La 2CV est un véhicule qui possède une histoire vieille de plusieurs années. Depuis les années 40, ce modèle ne cesse d’enchanter les passionnés de véhicules. Vous possédez une 2CV vieille de plusieurs années et avez enfin décidé de vous en séparer ? Une restauration bien réalisée vous permettra de la valoriser encore plus afin d’en tirer de gros bénéfices.

Quelles sont les principales étapes à suivre pour restaurer une 2CV avant de la mettre sur le marché ? Découvrez dans cet article des conseils de choix pour une restauration dont la réussite sera bien au-delà de vos attentes.

A découvrir également : Véhicule d'import : le cadre légal

Le démontage de la 2CV et la désolidarisation du châssis

Restaurer une 2CV pour une vente nécessite la réalisation de plusieurs étapes réalisées dans des buts esthétiques et fonctionnels. Pour donner toutes les chances à votre 2CV d’être vendue au plus tôt, l’apparence sera très importante. Changer l’enjoliveur de la 2CV ou encore choisir une peinture attirante sont des solutions qui pourraient accélérer la vente.

Cependant, il faudra à tout prix démonter premièrement la 2CV et désolidariser le châssis pour un projet de restauration réussi. Lors du démontage, les différentes pièces sont passées au peigne fin dans le but d’une vérification minutieuse de leur état.

A lire également : Quand faut-il changer de voiture ?

Ainsi, le démontage concerne les différents constituants de la carrosserie. Une fois ces derniers contrôlés, les différentes commandes devront également être démontées laissant ainsi place à une meilleure vérification du moteur de la 2CV.

En quoi consiste la désolidarisation du châssis ?

Le châssis possède un rôle structurel sur une 2CV. Son état devra donc être vérifié pour un changement éventuel en cas de détérioration avancée. Il est conseillé d’utiliser un tournevis afin de détacher votre châssis et de procéder à sa vérification. S’il contient du blaxon ou de la rouille, des techniques telles que le chauffage, le grattage et l’utilisation d’un antirouille pourraient s’avérer très efficaces pour redonner à votre châssis un air neuf.

L’extraction des surfaces en mauvais état et l’installation de la coque

Les surfaces en mauvais état devront être repérées et retirées afin de se voir changées ou améliorées. Les principales surfaces concernées sont les planchers, l’intérieur du coffre et les panneaux arrière entre autres. Cette étape peut nécessiter l’intervention d’un professionnel et ne saura se faire sans l’utilisation d’outils spécifiques.

L’installation de la coque quant à elle se déroulera suivant les étapes ci-après :

  • La réalisation d’une soudure efficace des différents renforts ;
  • L’extraction du moteur pour un meilleur confort lors de l’installation à réaliser ;
  • L’installation rapide et efficace de la coque en prenant soin d’éviter toute solidification avec les touches de la carrosserie.

L’étape de la réalisation des finitions

Il s’agit d’une étape très attendue. Elle signifie que vous êtes au bout de votre projet de restauration et que vous pourrez bientôt procéder à la vente de votre 2CV. La finition prend en compte la réalisation de la peinture ou encore le choix des enjoliveurs. Cette étape permet d’offrir à votre 2CV un côté esthétique et unique qui attirera à coup sûr les amateurs de véhicules.

Catégories de l'article :
Voiture