background img

Algérie : l’autorisation d’importer des voitures d’occasion approuvée

L’avant-projet de loi de finance de 2020 a introduit de nouvelles conditions dans le cadre de l’autorisation de l’importation de voitures d’occasion. Celles-ci ont été approuvées le 25 septembre 2019 sein de l’hémicycle. Dorénavant, il sera possible pour de nombreux résidents algériens d’importer des voitures de moins de 3 ans que ce soit pour la consommation. C’est une très bonne nouvelle saluée par de très nombreux algériens qui ont hâte de pouvoir acheter des véhicules de leur choix à l’étranger.

Une décision soumise à certaines conditions

Ce 25 septembre 219 a été approuvée la loi de finance 2020 autorisant l’importation de voitures d’occasion de moins de 3 ans en Algérie. Elle autorise plus précisément le dédouanement pour la mise à la consommation de ces véhicules. Toutefois, cette autorisation est donnée sous certaines conditions. En premier lieu, il doit s’agir de véhicule de tourisme à moteur essence. Tout autre type de voiture ne sera pas accepté.

A lire aussi : Comment laver votre voiture ?

En deuxième lieu, les Algériens qui souhaitent effectuer une importation de voiture doivent obligatoirement avoir à leur disposition un compte bancaire en devises et qui soit ouvert en Algérie. En troisième lieu, la voiture d’occasion à Lambesc importée se doit d’être équipée avec le dispositif de carburation GPL/GNC. Si ce n’est pas le cas, elle doit pouvoir être en mesure de subir une transformation lui permettant d’être équipée avec ce dispositif. Ce sont des conditions non négociables.

En outre, des droits et des taxes sont appliquées à cette importation. L’importateur se devra donc de s’en acquitter obligatoirement. Ceux-ci relèvent du droit commun nul ne pourra s’y déroger. Enfin, toute personne ne pourra effectuer une importation de voiture qu’une fois tous les 3 ans.

A lire en complément : Comment bien choisir son scooter ?

Une décision qui vient à son heure

Cette décision était très attendu par le peuple algérien. En effet, à son absence, le secteur des transports du pays état bloqué par un manque flagrant de véhicules. Dans ce cas précis, le gouvernement avait pour objectif de régler définitivement ce problème.

Par conséquent, cela permettra aux résidents algériens d’importer par le biais de leur propre devise des voitures de moins de 3 ans Cependant, cela est soumis à certaines conditions qui ont pour but de garantir la sécurité routière, mais aussi de s’assurer que les véhicules importés sont de bonne qualité et ce sont des éléments d’une très grande importance.

En somme, c’est une décision qui a été largement applaudie et qui est appréciée par les principaux bénéficiaires.

Catégories de l'article :
Actu
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!