background img

Prime voiture hybride : comment bénéficier des aides de l’État ?

la prime à la conversion

Les voitures hybrides sont la nouvelle trouvaille des constructeurs d’automobile. À la recherche d’une alternance à l’utilisation du combustible, ils sont parvenus à la création d’une nouvelle gamme de véhicules qui associe deux différents types de moteurs. Il s’agit du moteur diesel ou essence et de celui électrique.

Dans cette même logique, l’État offre des primes à tous les acquéreurs de voiture hybride pour réduire l’utilisation des automobiles à essence/diesel. C’est ainsi que le rejet de CO2 dans l’atmosphère pourra être réduit. Voici de façon détaillée toutes les primes que vous pourrez avoir si vous décidez un jour de changer de voiture et d’opter pour les hybrides.

A lire en complément : Comment enlever des auréoles sur un siège de voiture ?

Qu’est-ce que le malus écologique ?

C’est une taxe que tous les propriétaires de voitures doivent payer en raison de la pollution de l’air par le rejet du CO2 des moyens de déplacement. En effet, ces voitures émettent très peu de CO2, ce qui est un grand avantage, car cela va entrainer une réduction du malus. Pour ce qui est des moteurs thermiques, plus l’émission du dioxyde de carbone est importante et plus le malus devient élevé.

Le malus est applicable lorsque le véhicule du conducteur émet du dioxyde de carbone à raison de 110 g/km. Or, ce n’est pas le cas pour les hybrides qui émettent des déchets en dessous de cette quantité. Cela vous permet d’éviter en toute légalité le malus écologique. Si vous souhaitez faire plus d’économies en réduisant vos impositions, pensez à utiliser les voitures hybrides.

Lire également : Quels sont avantages d’un contrôle technique automobile ?

Qu’est-ce que la prime à la conversion ?

Il s’agit d’une aide que le gouvernement apporte à toutes les personnes désireuses de changer de voiture et d’utiliser dorénavant les voitures hybrides neuves ou d’occasion. La seule condition est que ladite voiture doit avoir un taux de CO2 conforme à la norme d’homologation NEDC. Soit entre 51 et 109 g/km. Vous pouvez obtenir cette aide autrement si votre automobile a été immatriculée après le 5 mars 2020 et que les différentes factures le prouvent. Dans ce cas, il s’agit de la norme WLTP. Par la même occasion, le prix d’achat de votre voiture ne doit pas être au-delà de 50 000 €. Toutefois, le véhicule doit être un hybride rechargeable qui dispose d’une autonomie de 50 km au moins en mode électrique.

En contrepartie, l’acheteur doit mettre en rebut un ancien véhicule. Il peut s’agir par exemple d’une ancienne voiture thermique ou même d’une camionnette. Toutefois, lesdites voitures doivent être immatriculées avant 2006 s’il est question d’une auto à essence et avant 2011 s’il s’agit d’un véhicule diesel. En plus, vous avez la possibilité de cumuler avec le bonus écologique lorsque vous travaillez dans une zone à faibles émissions de CO2. Vous devrez également avoir eu à bénéficier d’une aide analogue de la part d’une collectivité territoriale. Enfin, n’oubliez pas que les voitures thermiques dont les moteurs ont été transformés en moteur électrique peuvent aussi être éligibles à la prime de conversion.

Qu’est-ce que le microcrédit véhicules propres ?

Cette prime a été initiée par le gouvernement dans le but d’aider les ménages à acheter des voitures  neuves. Les personnes les plus concernées sont celles qui ont de difficultés à obtenir un financement auprès d’une institution bancaire. Cela pourrait être à cause de la faiblesse de leurs revenus ou leur situation professionnelle. Les véhicules éligibles doivent avoir un taux d’émission de CO2 inférieur ou égal 132g/km ou 137g/km lorsque le véhicule est en circulation depuis plus de 6 mois.

Pour en bénéficier, il suffit de vous rapprocher d’un service d’accompagnement social qui aura la tâche de monter votre dossier et le soumettre à une banque agréée de la place. Vous pouvez obtenir jusqu’à 5 000 €.

Que retenir de l’exonération des frais du certificat d’immatriculation ?

Le coût pour avoir un certificat d’immatriculation est tributaire de la quantité d’émission de CO2, du nombre de chevaux fiscaux et du prix du cheval fiscal de la zone dans laquelle habite le propriétaire du certificat. Pour l’acquisition d’un tel véhicule, il y a un bon nombre de régions qui offrent une réduction de 50 % partielle ou totale de la taxe régionale ou encore de la taxe de gestion. Avec un peu de chance, vous pouvez même bénéficier de 2,76 € en guise de redevance d’acheminement.

Avec ces différentes primes, vous avez plus à gagner en optant pour l’achat des voitures hybrides que pour les véhicules à moteur thermique.

Catégories de l'article :
Voiture