background img

Une assurance moto est-elle obligatoire ?

Sécurité routière révèle que 7 motards sur 10 sont déjà tombés. Le risque d’accidents dans les motos est plus élevé que dans les voitures, mais surtout les conséquences peuvent être beaucoup plus grandes. En plus de ses risques, le droit français exige l’achat d’une assurance pour les deux-roues, si vous y pensez mais n’en savez pas grand-chose, voici 5 choses à savoir sur l’assurance moto. 1. Qu’est-ce que l’assurance moto ?

En France, les deux-roues ont deux obligations. En tant que mesure de sécurité, le port du casque est obligatoire depuis 1973 (le port de gants certifiés est également obligatoire depuis 2016) mais surtout, et comme tous les véhicules à moteur, ils doivent assurer au moins la responsabilité civile . Pour cela, trois formules doivent être distinguées :

  • assurance tierce : cette formule couvre lesdommages que vous pourriez causer à d’autres personnes en cas d’accident responsable maisen aucun cas, il ne couvrira le vôtre. Si l’autre conducteur est responsable de l’accident, c’est son assurance qui vous indemnisera pour les dommages matériels et personnels subis
  • Assurance intermédiaire (tierce partie ) : En plus d’une protection minimale, l’incendie et le vol sont inclus dans votre couverture d’assurance.
  • Assurance tous risques : cette formule offre la protection la plus complète, y compris l’assurance pourtous les accidents et blessures corporelles . La première indemnisera tous les dommages causés au véhicule (accidenté ou non), la seconde indemnisera l’assuré pour les dommages personnels. Attention, ce dernier n’est pas toujours acquis même dans tous les contrats à risque.

Pour toute formule, il est fortement conseillé de souscrire à la garantie « lésions corporelles ». En cas de blessure grave ou d’hospitalisation, vous recevrez une indemnisation si la blessurerésulte d’un événement garanti et si le montant des dommages dépasse le seuil minimum spécifié (par exemple, 10% pour une invalidité permanente). En cas de décès, vos bénéficiaires recevront un capital déterminé à l’avance par votre assureur.

A lire également : Assuré résilié : comment trouver un assureur ?

Selon votre contrat, deux types de franchise peuvent s’appliquer. Soit une franchise relative, ce qui signifie qu’en cas de perte, si le montant des réparations du véhicule est inférieur au montant de la franchise déterminée par le contrat, aucune compensation ne sera possible. Soit une franchise absolue et dans ce cas, vous ne serez indemnisé que si le montant de la réclamation dépasse la franchise déterminée par le contrat. Si le montant de la réclamation dépasse la franchise, la différence entre les deux montants sera remboursée.

Par exemple, si la réclamation s’élève à 250 euros et que votre franchise est de 150 euros, vous serez remboursé jusqu’à 100 euros.

A lire aussi : Quelle est le prix moyen d'une assurance pour une moto 4 cylindres ?

Comme dans l’assurance automobile, le système de bonus-malus s’applique. Il récompense les bons conducteurs en leur accordant une prime de 5% de leur prime la première année sans accident responsable. Après 13 ans sans accident, il est possible de réduire la prime de moitié. D’autre part, ce système pénalise les conducteurs responsables d’accidents en appliquant un malus qui augmente leur prime de 25%. Cependant, il est possible de l’annuler après deux ans sans accident responsable.

2. Qui cette assuranceconcerne-t-elle ?

Bien sûr, ce type d’assurance s’applique à toutes les personnes à deux roues, car il est important de savoir que, comme les voitures, les motos doivent être assurées même si elles ne conduisent jamais et sont toujours garées.

3. Quels sont les avantages ?

  • tiers : dans le cas d’unaccident responsable avec une autre personne, votre assurance couvrira l’indemnisation de l’autre partie. Si vous êtes la victime, l’assurance de l’autre motard prendra en charge votre indemnisation.
  • formule intermédiaire : Contrairement à l’assurance tierce, l’incendie et le vol font partiede la couverture de base et non facultative . Elles sont soumises à des conditions (par exemple, le dépôt d’une plainte en cas de vol ou d’incendie avec complicité) mais ne sont pas considérées comme des garanties complémentaires.
  • à tous les risques : la formule tous risques offre les garanties les plus larges. Il est également possible d’acheter des garanties supplémentaires spécifiques à cette formule, telles que des garanties « accessoiresspéciaux » ou « véhicule de remplacement  », qui permettent la disponibilité d’un autre véhicule en cas d’indisponibilité de votre moto à la suite d’un événement garanti par le contrat.

4. Quelles sont les limites de l’assurance moto ?

  • à des tiers : cette assurance est leminimum obligatoire pour rouler avec une moto et ne couvre donc que les dommages causés à autrui. En cas d’accident responsable, vos propres dommages seront à vos frais.
  • Formule intermédiaire : avec cette formule, le vol de la moto entre dans les événements garantis. Mais attention, la même approche que dans l’assurance habitation s’applique : les conditions de risque ne doivent pas être créées. En cas de vol pendant que le véhicule était stationné, la garantie ne sera déclenchée que si la moto était munie d’un dispositif antivol ou si elle était garée dans un espace clos.
  • à tout risque : même avec cette formule, le conducteur n’a pas nécessairement une bonne protection en cas d’accident. Il peut donc être nécessaire d’achetergaranties facultatives afin d’être correctement protégées.

En outre, une attention particulière doit être accordée aux seuils et limites de remboursement . Les premiers sont le montant minimum à partir duquel votre assurance vous remboursera en cas de dommages. Ces derniers sont le montant maximum que votre compensation peut atteindre. En cas d’invalidité permanente liée à un événement garanti, par exemple. Le seuil minimum est de 10 % d’invalidité, si votre médecin déclare seulement 8 %, vous ne pouvez pas être indemnisé.

5. Assurance de votre moto : quel est le coût ?

Pour assurer votre vélo, vous devriez vous poser les bonnes questions  : quel âge a votre deux-roues ? En effet, assurer à tous risques une moto plus ancienne sera moins attrayante que si elle était neuve.

montants déductibles et aux limitesDe quelles garanties avez-vous vraiment besoin ? Les motards qui roulent relativement peu pourront se contenter d’une assurance tierce. Ce n’est pas tout à fait le cas pour une personnequi conduit tous les jours parce qu’il ou elle sera beaucoup plus exposé aux risques qu’entraîne une moto : chute, accident, vol… Et enfin, les compensations proposées sont-elles avantageuses ? Il convient d’accorder une attention particulière aux de sinistres.

Comptez environ 250 euros par an pour assurer une cylindrée moyenne à des tiers et 300 euros à tous risques. Si vous voulez assurer un déplacement important, il vous en coûtera 1000 euros par anpour un scooter haut de gamme, vous pouvez compter 350 euros pour l’assurance tierceà tous risques ou 400 euros pour le tiers. Enfin, et 700 euros pour l’assurance tous risques.

Catégories de l'article :
Assurance
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!